Découvrir la Troménie de Marie

La marche La Troménie de Marie, qui aura lieu à l’été 2022, fait le tour (à pied, derrière une statue de Notre-Dame, tirée par un cheval) des principaux sanctuaires mariaux de Bretagne en 12 semaines.

Une marche ? Un pèlerinage ?

Pour parler de La Troménie de Marie, nous préférons employer les termes de marche et de marcheurs au lieu de pèlerinage et de pèlerins.

En effet, La Troménie de Marie n’est pas au sens classique de l’église catholique un pèlerinage, car il n’y a pas d’inscription auprès de l’organisation et à ce titre n’a pas besoin de délégation de la part des services diocésains responsables des pèlerinages.

Mais c’est une marche où chacun peut prier à son gré, avec des temps de prière personnelle et collective quotidiens, qui se fait aussi dans un esprit de pèlerinage au sens spirituel du terme puisque nous proposons aux marcheurs de redécouvrir tout au long du parcours l’histoire de la foi bretonne, son patrimoine religieux, ses sanctuaires et ses saints.

Pourquoi Le nom de La Troménie de Marie ?

  • L'origine du nom Troménie

    Le nom Troménie est une francisation du breton tro-minihi, littéralement tour (tro) du minihi, dérivation du latin monachia (espace monastique, et par extension lieu saint).
    Les troménies et pardons en Bretagne figurent à l’Inventaire national du patrimoine culturel immatériel.
    La Troménie de Marie fait le tour de différents sanctuaires de Bretagne ; la Bretagne peut aussi être considérée comme un lieu avec une histoire sainte, et la Troménie de Marie fait un tour de ce lieu saint qu'est la Bretagne.
    Les bienfaits accordés par Notre Seigneur sur ces terres en attestent. Une statue de la Vierge Marie vient le rappeler à ceux qui l'ont oublié et vivifier la foi de ceux qui espèrent en Lui.

Carte de la Troménie de Marie
  • Une filiation spirituelle

    La Troménie de Marie a un lien de filiation avec le M de Marie, marche qui a eu lieu en France à l’été 2020 et qui a relié 5 sanctuaires mariaux formant un « M » sur la carte de France. Le même format de marche derrière une statue a été repris, mais les organisateurs ne sont pas les mêmes.

Retour en haut